Nicolas Dupont-Aignan : « Syriza en Grèce : ce n’est pas une victoire de la gauche, mais des patriotes ! »

Nicolas Dupont-Aignan : « Syriza en Grèce : ce n’est pas une victoire de la gauche, mais des patriotes !

Nicolas Dupont-Aignan
 

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France

Quand les patriotes de gauche et de droite s’unissent, ils deviennent irrésistibles. C’est la conviction du très gaulliste Nicolas Dupont-Aignan, député de l’Essonne et président de Debout la République, qui rêve déjà d’autres victoires sur le terrain hexagonal.

Pourquoi la victoire historique Syriza vous semble incarner celle de la « gauche de bon sens » ?

Ce n’est pas la victoire de la gauche ! C’est le réveil d’un peuple qui a été humilié trop longtemps et qui veut renouer avec son destin. Vu de Paris, avec nos lunettes, nous croyons voir notre affrontement gauche/droite. Mais sur place, à Athènes, Tsipras vient de s’allier avec les Grecs indépendants, un courant souverainiste fondé par mon ami Kammenos.

Cette alliance n’est-elle pas contre nature ?

Syriza n’a pas changé, ni les Grecs indépendants. Les deux formations ont mis de côté leurs oppositions pour libérer la Grèce de la tutelle allemande. C’est un combat de libération nationale à l’instar de celui que nous avons connu en France. Ce combat rassemblait des gaullistes, des communistes et des gens de l’Action française ! Tout le monde trouvait ça normal que la gauche et la droite – le Pasok et la Nouvelle Démocratie – gouvernent ensemble en Grèce. Mais quand des patriotes de droite et de gauche s’unissent à leur tour, la terre tremble !

Cette union sacrée des patriotes peut-elle survivre à la victoire électorale ?

La Grèce ne pouvait pas continuer avec un gouvernement vendu à l’Allemagne qui martyrisait son propre peuple. Cela dit, je ne donne pas un chèque en blanc à Syriza. J’espère qu’ils vont faire un bon boulot avec leurs alliés, les Grecs indépendants. En politique, une irruption volcanique vient toujours de la gauche ou de la droite. Clemenceau venait du parti radical et pourtant il a sauvé la France au moment de la Grande Guerre !

Dans des circonstances exceptionnelles, l’impulsion vient toujours de quelque part. Mais l’Histoire montre que nous devons savoir dépasser les clivages. Le général de Gaulle a été caricaturé en colonel quasiment fasciste après la Libération. Et il a été soutenu par des gens de gauche !

« Quand des patriotes de droite et de gauche s’unissent, la terre tremble !

 »

Syriza a la prétention de renégocier sa dette sur le dos des contribuables français ?

Cela a été une erreur de racheter la dette grecque. Il fallait laisser les banques se débrouiller avec ! C’est le tort de Nicolas Sarkozy de ne pas avoir protégé les contribuables français et de le leur avoir mis sur le dos.

Quel scénario imaginez-vous demain pour la dette grecque ?

Le premier est celui d’un accord entre la Grèce et l’Union européenne sur la réduction et l’étalement de la dette. Franchement, je doute de cette issue, car soit les exigences de Tsipras sont trop légères et il décevra son peuple, soit elles sont conformes à ses promesses et je ne vois pas Mme Merkel les accepter.

Le deuxième scénario, le plus probable, est un bras de fer entre la Grèce et ses créanciers, qui se solde par un refus de l’Union européenne et oblige la Grèce à sortir de l’euro pour retrouver une monnaie suffisamment dévaluée pour relancer sa production intérieure et son tourisme.

La France peut-elle suivre l’exemple de la Grèce et donner un jour le pouvoir à une coalition eurosceptique ?

Debout la France peut très bien gouverner la France dans cinq ans ! En 2009, Syriza recueillait le score électoral que Debout la France a eu aux élections européennes de 2014. Aujourd’hui, trois formations disent non à Bruxelles : le FN, Debout la France avec sa tradition gaulliste, et enfin Mélenchon. Mais ce dernier reste encore très prudent.

Laisser un commentaire

LE TEMPS DES CERISES |
My Work Placement in England |
Trentenaireduvingtetunieme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ecomonde
| Une Porte Vers L'Autre...
| A.S.L. La Chute Des Eaux